Article tout public

Publié le par Aldrea

Bien, je pense que le dernier message contenait suffisamment de messages sexuellement ciblés pour pas mal de temps, cet article sera donc totalement soft dans la mesure du possible. Lecteurs pervers adorés, passez votre chemin et comme dirait Tristram Shandy,  - Shut the door - .

Bon, maintenant, j'ai l'air maligne : de quoi je vais bien pouvoir parler ? Je ne suis pas une artiste dans l'art du dentifreakage, encore moins un membre de la geektature, et je n'ai pas la verve gigantesque (vous avez vu, je me retiens hein), du sympatique geek riche.
Voilàà, la pub est faite, maintenant il faut que j'apprenne à avoir des amis connus pour pouvoir avoir à mon tour un coup de pub, mais plus efficace que le mien... cependant,  je suis persuadée que la clef du succès se trouve être dans les petites choses, dans les petits réseaux d'amis. Ben ouais, si on regarde, au fond, par l'intermédiaire de Wandrill, je connais presque Trondheim personnellement hein...

Bref, de quoi pourrais-je bien parler. Je pense que c'est l'avantage des blogs : ils nous aident à nous rendre compte que notre vie est parfaitement vide. Alors on se rabat sur nos idées, nos gouts. Et là, on se rend compte que c'est encore pire: les plus chanceux d'entre nous on une imagination débordante ou des idées arrêtées. Les autres doivent se contenter de montrer des photos de leurs chiens, de parler du film d'hier soir, ou de faire des lol et des kikoos. Remarquez, je ne dis pas que ce sont tous forcément des mauvais blogs, même si ben en général, f'aut bien admettre que...

Comme j'ai pas envie de tomber dans l'article déprimant pré-ado où la vie est nulle, les phrases généralement nominale et hypra courtes pour donner une impression de hachure complètement caricaturale, et les dessins fais de filles aux cheveux longs et noirs, je vais parler de la série que j'ai découvert grâce au coupain Coyote (lol Coyote du Désert/ Tetanoïd Judith), Dexter.



En attendant que reprenne les épisodes de Heroes, je me suis rabattue sur cette série qui promet sa race.  Dexter, c'est un membre de la police légiste spécialisé dans les traces de sang.
Mais Dexter, c'est aussi un meurtrier totalement insensible, mais totalement classieux aussi. L'acteur, Mickaël C. Hall  est vraiment parfait dans son rôle de frigide au masque de mec normal: à la fois perdu et confiant quand il parle aux gens, lorsqu'il se dévoile, sa froideur est terrifiante. Son visage à la fin du tout premier épisode est parfait : à la fois dépassé, excité, extatique, interrogatif, parfait quoi.
Retournons à des considérations plus prosaïques : Dexter est un meurtrier, certes. Il éprouve un besoin viscéral de tuer, mais il décide de l'utiliser à "bon escient" puisqu'il ne tue que les coupables jugés et acquittés par la justice. Les préparatifs post-interrogatoire font penser au Caméléon (super série aussi, avec un acteur tout aussi charismatique) , sauf que Dexter, lui, va au bout de sa tâche.
Je ne peux que vous inviter à télé... attendre le printemps en France et vous abonner à Canal+ puisque j'ai cru voir en cherchant des images qu'il était prévu dans pas longtemps sur le cable dans notre beau pays (drapeau français tout ça...)

Dexter, c'est bon. Et puis c'est garanti sans scène de nue, même si la chair ne manque pas.



 

Publié dans taniere

Commenter cet article

thomas 05/04/2007 22:48

Sympathique?Admettons...Geek?Riche?.........Mais qu'est-ce que nan mais ho, mais comment donc???

Tchako 05/04/2007 00:13

C'est donc bien autre chose que le "Dexter's Lab". Et bien ça m'a l'air fort sympathique, faudra que tu me montre ça !