Le début de la gloire

Publié le par Aldrea

Mes amis, on a la classe ou on l'a pas.

 

Depuis quelques mois, j'abandonne un peu honteusement mes activités geek pour me consacrer à la vrai vie, moins funky, c'est sur, mais pleine d'opportunités.

Je ne parle pas de mon mémoire sur la littérature érotique qui me permet de lire des superbes scènes de sexe dans le métro, à côté des vieilles dames qui jettent un oeil horifié par-dessus mon épaule.

Ni de mon boulot actuel à la Fnac de St Lazare au rayon BD qui me permet d'évoluer dans mon milieu naturel tout  en poussant des gamins avec mon énormes chariot à roulettes.

Ni de mon récent emménagement à Montreuil qui me permet de découvrir que les villes dirigées par des verts sont assez grises, et que la vie à deux est tout à fait supportable.

 

Je parle du site d'évènementiel auquel j'essaye de fournir le plus d'articles possible. En plus de me forcer à écrire sans mettre des petites blagounettes partout (mais c'est pas évident, poils au dents), il me fait profiter du juteux avantage de participer à des salons gratuitement, de me donner accès aux miroitants cocktails VIP plein de coca et de chips, et surtout de me faire participer à des conférences de presse.

Bien sur, ça reste dans un domaine assez restreint puisque ça tourne globalement autour du manga, de la BD, des animés et de quelques activités culturelles. Mais ce merveilleux site m'a permis de participer à l'avant première de la saison 4 de Nerdz ! (j'en entend qui soupirent au fond ! Vous vous attendiez à quoi ? Une nuit de rêve avec Naruto ?) 

J'ai donc eu la joie de me rendre dans les locaux de Nolife/Ankama dans le 10eme arrondissement pour me faire présenter par M. Poulpe, Davy, Didier et Maelys (alias les acteurs principaux) les 7 premiers épisodes ! Je ne sais pas si vous vous rappelez de cet article un peu honteux écrit en 2007 dans lequel je tombais en pâmoison devant un Poulpe et un Davy pas encore connus et croisés à Chibi Japan, à qui j'avais offert mon corps par la métaphore du câlin. Juste pour vous donner un aperçu de mon taux de fanboyisme à cette époque.

Disons que s'il a aujourd'hui un peu baissé, sachez qu'il me fut rude de garder mon calme et de poser des questions pertinentes sur le devenir de la série. C'est pourtant chose faite; je me suis simplement contentée de me faire remarquer en lançant des blagounettes pour réveiller un peu le public amorphe que constituaient les autres journalistes, ce qui m'a valu une discussion en tête à tête fort professionnelle avec un Poulpe plus grand et plus long que jamais. Sisi, tout à fait professionnel. 

 

En tout cas, j'en suis ressortie avec la joie au coeur et un DVD de la saison 3 gratis. Whos your daddy now ?

Petit shoot fait par moi même dans de très mauvaise conditions (celle d'un "excuse-moi Davy, une photo pour le blog ?")

 

davy

didier-hiboux-pas-cadre.JPG

Poulpe-et-Maelis.JPG

nerdz-starr.JPG

 

Et en prime, une mauvaise vidéo de Davy parlant d'éjac' faciale. Pour vous.

 


 

Publié dans taniere

Commenter cet article

Drix 19/12/2010 21:26



Je suis foutrement jaloux !



the idiot 26/11/2010 21:24



Tu sais bien que ce ne sont pas des regards horrifiés qu'elles jettent par-dessus ton épaule, ces vieilles dames!



Aldrea 26/11/2010 12:29



Popov: meuh non, c'est pas mon genre (et heureusement parce que presque personne ne m'a souhaité une bonne fête, et tu en fait partie >

cline 25/11/2010 20:40



ça, c'est du journalisme ! 



Popovitch 25/11/2010 00:57



Cela est juste énorme. Et dire que certains font des écoles de journalisme et vont au Kenya faire des stages, alors qu'il suffit d'avoir ta classe pour être directement au coeur de l'action avec
les plus grands (et longs) hommes de notre génération ...


PS  : Quand même, je me demande si tu n'as mis le lien vers le post de 2007 que pour nous signaler que tu aimerais bien qu'on te souhaite une bonne fête.