En attendant Spiderman 4...

Publié le par Aldrea

Bon, je vais essayer d'arrêter de faire des topics bidons comme les mots clefs et raconter des trucs.

J'arrive au bout de ma formation en métiers du livre, bientôt le stage de deux mois chez Album à St Michel et bordel, j'ai hâte. C'est le paradoxe des formations professionnelles : on prend des notes toute l'année pour apprendre un métier concret. Du coup, à la fin, on a un peu envie de mettre des mandales aux profs qui nous disent qu'en situation, on devra être poli et autres trucs obvious.

Sinon je suis pas mal passée au cinéma ces temps-ci : malgré ma tentative de boycottage des cinémas UGC parce qu'ils sont décidément chaotiques mauvais, j'ai fini par aller voir Wolfman. C'était ça ou ce putain de Monsieur Renard de mes deux (oui, je le déteste par principe : l'animation est une tentative de meurtre envers tous les épileptiques du monde !). Je ne me suis basée que sur l'affiche pour payer mes 6,50€. Ben voilà, ça m'apprendra.
J'ai beau bien aimer Benicio Del Toro et sa tronche incroyable, il n'a pas réussi à sauver le film. Un joyeux navet qui reprend tous les clichés possibles des films de genre, mais un navet des années 80 avec plein de budget (et encore, le loup-garou quoi...). Des gitans, un manoir abandonné, une jolie rousse en détresse, un père castrateur, un policier acharné, un serviteur hindou, un fight de loups-garous dans une maison en flamme, un peu de gore, des milliards d'effets qui font sursauter, un hurlement de loup-garou sur une gargouille en plein Londre du fin 18ème, un docteur sadique aux accents bavarois, bref, rien ne manque. A ranger sans hésitation dans la bibliothèque de vos films téléchargés avec Underworld et autres Van Helsing.

2010-wolfman-431x300.jpgVoilà voilà.... tout est dit.



Sinon j'ai aussi vu Lovely Bones, le dernier Peter Jackson. Un film avec une fillette morte qui aide son père à retrouver l'assassin depuis son paradis. Ca fait envie hein ?
D'aprés la bande annonce, je m'attendais assez à du "petit poney dans les champs" croisé avec un polar basique. Benheu... en fait, c'est un peu ça. Mais c'est très joli, la gamine est excellente et le méchant nominé aux Best Méchants Ever.

mechaaaant.jpgSon petit look rétro façon années 80 lui donne un air glauque au possible. Admirez les petites lunettes, la petite moustache et le petit polo rayé. Et ne vous inquiétez pas pour le spoil, le nom est donné direct.

Cela dit ça reste du Peter Jackson, donc quand même pas le premier faisan venu : il joue avec les attentes du spectateur et dans certaines scènes, alors que tout avait été tracé pour nous permettre de deviner la suite, il nous surprend avec un retournement complet. Un genre de feinte cinématographique quoi. C'est assez drôle une fois qu'on les a repérées. Les passages "au paradis" sont superbes, comme il fallait s'y attendre et les acteurs globalement bons. Un sympathique petit film sur l'absence et le deuil, ce qui est quand même un tour de force.


J'ai aussi vu Shutter Island. C'est en gros un film bien mené mais comme il n'a déclenché chez moi aucune passion d'aucun ordre (il faut dire que Dicaprio a vieilli, alors forcément...), je vais me contenter de le résumer en mots clefs : long, banal, glauquounet, long et obivious. Sérieusement, je vous dit qu'un détective va enquêter sur une disparition dans un hopital psychiatrique, imaginez la plus attendue des fins inattendues ? Ben voilà. Vous vous êtes vous-même spoilé, là j'y peux rien. Lisez le livre plutot, bande d'analphabètes.
shutter_island_5.jpg
En revanche l'affiche est classe.

Bon, décidément, le cinéma actuel ne me donne aucun gigantesque bonheur. En revanche j'attend avec impatience Adèle Blanc Sec, l'adaptation de la BD de Tardi qui 1) semble superbe, 2) mérite qu'on félicite Luc Besson d'avoir eu les couilles d'adapter du Tardi, et 3) va relancer les ventes de cette vieille et toujours aussi bonne série, en plein pendant mon stage chez Album smiley-heart.JPG

adele-banc-sec.jpg


Tiens, au passage, j'ai aussi vu le tout premier Peter Jackson, Bad Taste. Etant amatrice des films de zombies, on me l'avais conseillé. Ben en fait, pas du tout. C'est plus une espèce de film d'horreur gore et complètement taré des années 80. Des scientifiques débarquent dans un coin paumé, vidé de ses habitants par une mystérieuse attaque de monstres. Il s'avère en fait que nous avons à faire à une bande d'alien vindicatifs venus chercher de la viande humaine en prenant notre apparence. La plupart des personnages (gentils et méchants) se font trucider à grand renfort de tripes, de cervelle et de sang, sauf le "héros" et mon personnage préféré, Derec (joué par Peter Jackson himself), le scientifique qui devient fou parce qu'un bout de son crane s'est ouvert et son cerveau s'échappe au fur et à mesure du film. Il est obligé de s'attacher un bandana autour de la tête pour maintenir le morceau en place... qui dit mieux ? Il fini par vouloir tuer tout le monde, gentil comme méchants, et il est assez efficace.
Bref, à regarder du coin de l'oeil pour les âmes sensibles et à pleine lunette pour les amateurs de gore déjanté.
bad_taste_poster.jpg

Je pourrais aussi vous dire que j'ai vu des magnifiques films d'art et d'essai coréens et vous donner mon avis personnel sur le dernier auteur du Goncourt, mais les films médiocre, c'est plus drôle.

Publié dans taniere

Commenter cet article