Japan d'inspiration

Publié le par Aldrea

Chose promise, chose dûe : voilà mon piti résumé de la Japan vu de l'intérieur du stand.

Petit rappel tout d'abord pour les non parisiens, voir les non otakus/geeks/nunuches/nerds/trolls (mais ceux là n'ont rien à faire sur mon blog). La Japan Expo, c'est un des plus grands rassemblement français de ce qui touche de prés ou de loin au Japon, sur trois jours. On peut donc trouver de sympatiques et diverses activités culturelles, un stand d'origami juste à côté d'un ring de catch par exemple.
Mais la Japan, c'est surtout LE lieu de rassemblement de la masse de personnalités citées ci-dessus. Les otakus se précipitent vers les stand mangas, les geeks (moins nombreux cependant) vers les stand RPG, les trolls vers les stand de traditions nippones etc.

Cependant, une espèce se distingue des autres. Plus nombreuses, les plus grouillantes, plus bruyantes, elles viennent masse. Tel un banc de sardine des mers, elles se déplacent lentement, mais lorsqu'elles repèrent un stand Hello Kitty ou des cosplayeurs de Raito et L, le mouvement est unilatérale. Le bruit aussi.



Les nunuches.
Ou les fangirls.
Les deux peuvent se mélanger pour une cause commune.

Je dois dire que c'est la chose la plus marquante que j'ai rencontré à cette Japan. Les plus nunuches d'entre elles sont souvent grosses, moches et avec des lunettes.
Mais comme elles sont nunuches, elles se cosplayent. Elles se cosplayent.
Souvent en goth lolita. Ou en maid. *frisson de réminiscence*

De plus, lorsqu'une seule nunuche du banc a repéré son shojo préféré chez un éditeur, elle pousse de douloureux hurlements en se précipitant sur son ouvrage favoris pour en informer les membres du banc, qui immédiatement la suivent. S'en vient un feuillage effréné de l'ouvrage en question, des petits cris, aïgus dans le meilleur des cas, et des remémorations des meilleurs épisodes des trois derniers tomes.
Un exemple probant :
- (gloussement rauque) Hiii les filles, le Loveless 4 est sortiiii !
- (gloussement aigu) Quoiiiii ?! Mais il devait pas sortir avant deux semaines !
- (La vendeuse = moi) Oui, on le sort en avant première spécialement pour la Japan
- Waaa, elle va etre verte ma soeur quand elle va voir ça !

Et surtout, SURTOUT messieurs ne vous imaginez pas la bande de petites midinettes kawaii aux oreilles de chats qui se font des calins tout le temps. Stop. Imaginez plutot la bande de monstruosité qu'on a tous été / connu au collège, avec boutons, lunettes, parfois même l'appareil dentaire. Seulement, au collège, vous étiez moches et vous le saviez non ? Alors vous métiez des trucs larges pour le plus possible cacher vos bourrelets.
La nunuche ne cache rien. La nunuche se ballade en minirobe moulante, des bats résille et des accessoires style loligoth rococo.
Ou en kimono rose bonbon trop grand.
Ou en maid avec des froufrous.Mais dans tous les cas, la nunuche est une abomination visuelle.

Erm, cette petite déviante sur les nunuches a pris plus de place que je ne le pensais. Je vais quand même tenter de faire un rapide résumé de ma Japan.

Rappellons que la Japan commençait le vendredi. Mais chez les éditeurs, il faut d'abord monter le stand. Et ça, ça se passe jeudi soir. Je ne vous raconte pas le bordel pour descendre les cartons et les mettre dans la camionette. Si tous les bureaux s'y étaient mis, ça aurait pris quelques minutes. Mais les cadres responsables BD ne semblaient pas concernés par la Japan, évènement qui ne touche que les mangas normalement. Nous étions donc 6 à descendre une cinquantaine de cartons de 20 kg environ, pleins de BDs, mangas et autres posters ou nourritures pour les troupes.
Petit rappel : normalement, je fini à 18h. Seulement, pour aider à monter le stand, je suis dans le RER direction Parc des Expositions à 17h pour rentrer chez moi... à 1h. Et encore, on s'est forcé à partir tôt pour ne pas rater les derniers métros/RER/tram.

Aprés une nuit trop courte, je découvre les joies 1) d'etre VIP 2) d'etre à la Japan. En effet, cette année fut ma première Japan, aussi bien devant que derrière le comptoir. Le sentiment d'etre utile en conseillant les gens, discutailler le bout de gras autour du dernier Suikoden, offrir des posters à tour de bras et choper les gens qui pensaient que nos articles étaient gratuits : que de bons moments.
Mon premier jour fut plein d'entrain. Je restais debout à la caisse de 10h à 16h non stop, sans manger ni m'asseoir. Ce sont mes adorables collègues qui m'ont obligés à prendre une pose et à manger un bout, même si perso je serai bien restée là toute la journée. Finalement, à 19h les portes se ferment, les gens se barrent et nous, on essaye de mettre un peu d'ordre. Sachant qu'en plus, pour une raison inconnue, on avait prévu beaucoup, mais alors beaucoup trop de stock et que le seul endroit disponible pour stocker les BD, les mangas, les manteaux, les sacs, la nourriture, le frigo et la cafetière était une minuscule réserve d'a peine 3m carré (désolée, je sais pas comment faire un pitit 2 avec les claviers Mac ><). Evidemment les cartons s'entassaient les uns sur les autres, et pour chercher un truc en particulier, il fallait batailler.

Enfin bref, me voilà rentré chez moi pas trop tard, à peine 21h. Le lendemain, aprés un réveil moins enthousiaste, je me rend compte que le samedi, c'est le jour de l'Enfer. Les portes ouvrant à 10h, j'arrive vers 9h et le RER est déja bondé de cosplayeur de Naruto. Sans parler de la file d'attente devant les billeteries où on ne voyait pas les portes. Je commence à transpirer en me disant que tout ça ne sera même pas la moitié des clients qui passeront chez nous. Le samedi, c'est en effet la guerre, et ma joie de servir la cause Soleil baisse d'un degrés. La caisse enregistreuse le marche pas avec les CB, les gens veulent piquer des BDs, des clients demandent des trucs que je ne connais pas, les responsables sont partis en rendez-vous et les clients arrivent par vagues, ça ne s'arrete jamais.
Sans parler des cadres BD qui se sont décidés à se déplacer...pour s'occuper des auteurs dans le coin VIP.
Le coin VIP. Cette appellation n'est pas de moi, et ne cache aucune ironie. C'était vraiment le coin VIP.
- Tiens, tu saurais pas où est Hervé ?
- Ben dans le coin VIP avec Arleston bien sur ! D'ailleurs, tu peux aller leur faire du café ?

Derrière la table des auteurs, des tables, des chaises, des croissants et une cafetière. Et des responsables marketing, commercial et éditorial le cul vissé dessus depuis 11h à bavarder. Alors que la seule pause qu'on pouvait prendre était dans la réserve, entre deux piles de mangas pretes à s'effondrer et des cartons vides.
Les plus grandes gueules évoquent le fait que eux, ils ont bossés comme des betes pendant leur jeunesse pour en arriver là, que eux ils faisaient ça tous les week end alors que nous, on va pas se plaindre pour trois petits jours. A se taper la tete contre les murs, vraiment.
Seul évènement notable à part la rencontre avec un Voldo surbement réussi, la rencontre avec un Dexter ma foi très bien fait aussi. La rencontre fut assez marrante : je surveillais que personne ne nous pique nos BD en m'intégrant dans la foule, je vois deux type se planter au milieu et crier "Aldrea !" Croyez moi mes mignons, c'est pas tous les jours qu'on entend son pseudo crié dans la masse par deux inconnus total (meme si avec le nombre de copains que j'ai sur Internet et que je n'ai jamais vu, je devrais m'y attendre). Les deux gus étaient très classes, puisqu'au lieu d'etre venus pour moi, ils étaient venus interroger la responsable manga pour leur web TV. La déception passée (je déconne), je leurs montre qui elle est et retourne à ma surveillance. Ce fut bref mais intense.

Enfin heureusement le dernier jour arrive. Le dimanche est beaucoup plus calme, il y a meme des moments où on a pu se permettre de se faire chier. Tant mieux, parce que ce jour ci, j'étais carrément de mauvaise humeur, à râler contre ces putains de clients, ces putains de cadres, ces putains de nunuches et cette merde de Japan.
Et puis j'étais immondément fatiguée. D'autant que mon samedi soir fut fait de victoire, de geek et de Crémant. Et comme par hasard, c'est le dimanche que choisi ma responsable de stage pour venir. Et comme par hasard, à chaque fois qu'elle s'aventure derrière le comptoire pour faire VIP Corner -> réserve -> VIP Corner, je suis assise sur un carton, l'air battu comme un cocker cul-de-jatte. Et évidemment, les petites remarques ne manquent pas : "Tu na m'a pas l'air très motivée Cécile, tu fatigue déja ?" Bref.
Le dimanche soir, tout est terminé, et nous on s'est mis à danser sur les comptoirs. Vu qu'on était pas payé pour le week end, on s'est contenté de piquer des coffrets et des mangas. On s'est même laissé offrir des cadeaux par les responsables mangas qui ont des relations et, au passage, qui ont été les seuls cadres à mettre la main à la pâte et à tenir le stand avec nous.
Evidemment on a aussi dû se taper le remballage des invendus : dodo vers 23h, moins tard que l'aller.

Je n'ai malheureusement aucune photos à vous montrer, à part peut etre celles du site de Soleil.
 Malgré mes plaintes, je me suis vachement amusée, et même si c'était creuvant, c'est une expérience que je referai bien, même gratuitement. Hey, la Chibi-Japan est le 2, 3 et 4 Novembre ! Vous en faites pas, j'y serais ! *clin d'oeil de fin d'épisode*

Au passage : Dexter fait un concours bien rigolo sur son magnifique blog. Ce mec est doué les gens, il fait des photos magnifiques. J'envie celui qui aura la chance de remporter une de ces oeuvres en grand format s'il gagne le concours. Dexter, c'est chouette, en plus il a un pseudo qui pète la classe !

Je me permet de te piquer une de tes photos Dex... désolée, j'ai mis du temps à faire ma pub !

Et au repassage (je sais, je suis née pour le rire) : allez tous sur le blog de Chimnek nom de Zeux, il mérite vraiment plus de lecteurs que ça ! Ce mec est incroyable : il ne fais que raconter sa vie, mais bordel, quel talent ! On pleure, on rit, on fait les courses etc... je suis simplement morte de rire à chaque message. Donc allez y aussi, même si lui a un pseudo relou à écrire ! Et non les autres je ne vous ferais pas de pub, vous pouvez aller mourir.
Bon avec ce blog j'ai rien pour illustrer mes propos, alors voilà un cochon d'inde avec des lunettes.


Parce qu'on l'avait oublié : 10 ans, tentative de mignonitude...


... vite breakée par l'arrivée des 11ans. Puberté, règles, changements intimes, tout ça.



Edit : bon Dieu les mecs, c'est la dernière fois que je tape "cosplay maid" ou "cosplay lol" pour vous sur Google image. La dernière vous m'entendez ?!

Publié dans taniere

Commenter cet article

Aldrea 16/08/2007 11:05

Héhé t'inquiète, je les ai gardées soigneusement... j'aime beaucoup la tof de Sle qui marche sur BJ ^^

Hérisson 14/08/2007 18:58

Non, pas la transformation en carpette de salon! >__

Aldrea 10/08/2007 16:48

Si tu trouve que je ressemble encore à cette photo de 11 ans, tu es un Tigre mort.

Hérisson 10/08/2007 13:08

Emule de jpop trash? En tout cas, rigolote la photo, on reconnaît bien la bête je trouve! C'est le bel âge du collège et des galettes des rois, toussa :)

Adrenalynn 06/08/2007 10:36

Aldrea et Thomas, vous êtes deux beaux enfoirés. Je vous aime.Tiens Akdrea, hier sur M6 ils passaient un reportage sur les gothic lolitas, j'ai pensé à toi et à la crise cardiaque que tu rairais faite si tu avais regardé. huhu.