About caca

Publié le par Aldrea

Mes amis, je suis dans une merde noire.

Comme dit précédemment, mon deuxième semestre de fac ressemble fortement aux travaux du goulag à emporter chez soi.
En effet, après 2 semaines et demie de glandage intensif, je me suis rendu compte que ces vacances étaient destinées à lire les livres au programmes:
Don Quichotte de Cervantès (environs 1000 pages), L'espoir de Malraux (500pages), La vie et opinion de Tristram Shandy de Stern (600 pages et ça s'rait bien aussi si on pouvait le lire en anglais, lawl), Voyage avec don Quichotte de Thomas Mann (je sais pas combien de pages, j'lai même pas encore acheté), et enfin, Si par une nuit d'hiver, un voyageur d'Italo Calvino ( un peu moins de 300pages, le plus petit.)

Et évidemment, je m'y mets. Le Malraux n'est rien d'autre qu'un FPS mis sur papier. Sérieux. Ca se combat partout, avec des discutions stratégiques, de politique espagnole dans les années 30, et entre tout ça, quelques réflexions sur la fraternité et la condition humaine. En fait, le truc c'est que Malraux c'était une sorte de Sartre hyperactif, genre "ouais, le seul but de la vie, c'est l'engagement ! Alors moi, j'vais faire la guerre et niquer les fascistes moi-même !". Et en effet, il y est allé, et nous a ramené un magnifique pavé. Honnêtement, je sais que j'ai souvent tendance à être assez hypocrite quand il s'agit des Grandes Oeuvres de la Littérature Française (hooo, ouii, les poèmes de Verlaiiine, quelle fluidité acoustiiiiique, quel géni dans les veeeeers, quelle recherche dans les imaaaaages ! ), mais là, sérieusement, je crois que ce mec se fout des gens.
Ou alors c'est une sorte de Chataubriand moderne: il fait partie de la catégories des auteurs qu'on arrive à aimer qu'une fois vieux, la retraite touchée dans son rocking-chair.

Don Quichotte se lit facilement puisqu'il s'agit d'une sorte de roman d'aventure narrant les péripéties d'un looser complètement timbré. La vie de ce mec est tellement pleine de loose jusqu'à ras-bord que parfois j'hésite à continuer tellement ça me fait mal de le voir comme ça. Mais bon, c'est déjà plus réjouissant que du Malraux...

Le Calvino est assez distrayant : c'est une sorte d'auteur/lecteur/narrateur.
Genre il arrive en nous disant quelle est la position la plus confortable pour lire son livre, il décrit le lecteur (nous)  en train de lire le bouquin en ce moment, fait des commentaires sur ce qu'on peut penser, puis il reprend une histoire. De temps en temps, il s'arrête pour faire un commentaire dessus etc... c'est assez plaisant et c'est vrai que je n'avais jamais rien lu de tel. J'imagine qu'il faut avoir un sacré ego, ou au moins une paire bien solide pour soutenir la pensée du lecteur, s'adresser directement à lui et faire des commentaires sur ses propres textes. (d’ailleurs, c’est un mouvement littéraire moderne qui s’appelle l’auto-destruction… comme quoi, ça sert les cours en amphi)

Enfin, le Sterne est terrible : il est tellement gros qu'il me décourage, mais le peu que j'en ai lu est excellent : ça date du XVIII eme siècle, mais c'est plein d'ironie super cachée, d'humour. Et puis lui aussi s'arrête dans son histoire pour faire des commentaire sur son propre bouquin, style qui décidément me plait bien.


Ouais, bon, tout ça pour dire qu'en plus de tout ça, j'ai "Le canard enchaîné - Histoire d'un journal satirique de 1915 à 2005" à lire. Un bouquin de 587pages exactement, donc 200 de notes. A l'origine, c'est pour un exposé à faire pour lundi, et je viens de le recevoir par la Poste puisque je l'avais commandé par Internet (grâce à ma CARTE BLEUE ! *brandit*) quelques semaines auparavant.
Vous me direz  "ouais, exposé à la fac, regarde je rigole et me branle en même temps" mais vu la difficulté des matières ce semestre et la dureté des notations, je préfère récupérer des points là où je peux...

Je suis donc super à la bourre, j'ai intérêt à me grouiller si je veux rattraper mon retard. Et aussi, arrêter d'écrire dans ce putain de blog. Ouais ouais. Ce qui est curieux, c'est qu'avant de ce recevoir ce livre et de me rendre compte de l'urgence de la situation, j'avais vraiment pas envie d'écrire un article. C'est fou, quand on y pense, comme le cerveau de flemmard ferait n'importe quoi pour retarder le moment de l'effort. Et si on y réfléchit... ouais, bon, j'y vais ><

                                                                                                                                                        Aldrea 




PS: J'ai reçut l'alboum de Mr Le Chien !! Avec une zolie dédicace et tout ! Wandrill a carrément raison, il est vraiment stupide d'avoir accepté de faire des dédicaces personnalisées aux 500 premiers... merci le iench !! On viendra vous voir en séance de dédicace en mars, et on viendra faire une queue de 2h pour vous parler ( ho noes !! Not again !)

 




Lawl.

Publié dans taniere

Commenter cet article

Eo 16/03/2007 14:46

Han, drôle. Le même programme que moi l'année dernière ! T'serais pas genre en deuxième année de Licence de Lettres Modernes, toi ? MWAHAHA. A ceci près que j'avais pas de Malraux, il me semble...Allez, accroche-toi ! Et puis Calvino c'est génial =D

Aldrea 01/03/2007 22:57

La chance ! Au fait, je sais même pas dans quelle ville tu es, ni quel parcours tu as fait, je crois que je suis assez interessée par ton expérience sensei bibliothécaire, f'audra que Zali te passe mon MSN.Et sinon, le peu que j'ai lu du nouveau roman à l'air bien space, j'ai l'impression que c'est le genre de trucs impossible à lire et comprendre par toi même, t'as forcément besoin d'explications...Zali >> je suis en effet bien contente en général des oeuvres que j'ai à lire, c'est juste que c'est LONG quoi... et Malraux quoi. Merde alors.

fred 01/03/2007 17:02

HA HA HA !ça me rappelle l'IUT avec notre prof de lettre fan du Nouveau Roman. Bon sang. "Le Vent, tentative de restitution d'un retable baroque", de pfff, j'ai zappé. C'était fort, mais vraimetn balaise à lire. La première phrase fait seulement un paragraphe, mais la deuxième doit durer sur plus d'une page...Enfin.Maintenant, c'est fini, je suis bibliothécaire, et quand je lis, j'ai l'impression de ramener du travail à la maison...

Zali L. Falcam 28/02/2007 23:04

IMMA CHARGIN MAHLRAUX !Sérieux moi je trouve que t'as de super trucs à lire, ça me motiverai moi. Calvino ! Cervantes ! Je les aime !