Semaine de la haine #2

Publié le par Aldrea

PUTAIN ALORS LA CA VA ETRE SEMAINE DE LA COLERE OVER  NINE THOUSAND QUOI.

Je suis tranquillement dans le RER B surbondé, aux heures de pointe, je reviens d'accompagner une copine à gare du nord. On est tous trés serrés, on a tous très chaud, c'est l'horreur. Et pour rajouter à tout ça, YA UN PUTAIN DE CONNARD D'ENCULE DE MERDE DE VENDEUR DE MARRON (oui, la semaine de la haine, c'est aussi des préjugés raciaux) QUI ME TRIIPOTE  !!§!!§ Il est derrière moi, il commence à se coller PUIS IL ME TRIPOTE LA FESSE GAUCHE ET S'ELOIGNE VITE FAIT POUR PAS SE FAIRE CHOPPER ET IL JOUE l'INNOCENT GENRE NON MOI J'AI TOUJOURS ETE ICI J'AI JAMAIS BOUGE J'AI JAMAIS TRIPOTE PERSONNE !!
Sur le coup j'étais plus éberluée qu'autre chose (oui, éberluée, "suprise" ne suffisait pas à décrire mon état) donc je n'ai rien dis, mais plus le temps passait et plus je prenais conscience de ce qui c'était passée et donc plus la colère montait, mais le pire c'est que je n'ai rien dit car j'ai dû attendre l'interminable jonction Gare du Nord - Chatelet pour trouver une place assise et que pendant ce temps, juste après le coup de la fesse (RAAAAH CA MENERVE RIEN QUE DY PENSER) un abruti de grosse racaille noire qui était derrière moi se colle de plus en plus, comme s'il n'avait aucune place derrière, d'autant que plus il se collait plus j'essayais de m'éloigner avec le peu d'espace que j'avais (coincée entre lui et la barre, en gros) et PLUS IL SE COLLAIT A MOI CE GROS PORC !!

Putain mais POURQUOI, POURQUOI des PUTAINS de tripotages comme ça, rapidos, hop je te tripote la fesse et je me barre ? Je veux dire, encore quand on peux prendre son temps parce que le wagon est bondé, que la fille est trop timide pour dire quoique ce soit et se laisse faire, d'autant quand elle ne sait pas qui c'est, je comprend le plaisir (. . .  putain, il faut que j'arrête de lire des mangas moi), mais comme ça, hop on touche une fesse et on s'en va vite sous peine de se faire juger par un wagon entier (d'autant que c'est super grillé, le mec n'a pas le temps de se barrer assez loin avant que la fille ne se retrourne) ?! Si y'a des lecteurs qui ont l'habitude de faire ça, je veux bien qu'ils essayent de m'expliquer, il n'ont qu'à poster en Anonyme, je ne saurais presque pas d'où ils viennent et je n'essayerai qu'un tout petit peu d'aller chez eux leurs arracher les testicules avec les dents.




Maintenant, je vais aller prendre dix douches. A bientôt.

Publié dans taniere

Commenter cet article

stealth 03/07/2009 07:10

"il n'ont qu'à poster en Anonyme, je ne saurais presque pas d'où ils viennent" LOL tu vas nous la jouer "le retour de la vengeance de la fille tripotée du RER B"

Cornemuse 28/06/2009 12:34

Il m'est arrivé une fois une situation un peu inverse : on était serré dans le tram de Montpellier, je faisais tout pour me détacher le plus possible de la fille à côté de moi, qui par ailleurs était moche (sans quoi j'aurais sans doute fait moins d'efforts :p) et elle m'a jeté des regards outrés genre "non mais ça va pas ?!". Je n'avais posé les mains nulle part et mon côté droit était seulement en contact par la force des choses. Et en plus elle était petite donc je me faisais chier depuis une dizaine de minutes à adopter une position complètement inconfortable parce que sinon mes coudes touchaient ses seins. Tout ça pour ça :p J'ai eu envie de la baffer.

Shin 27/06/2009 23:42

Pff mais t'as kiffé tite aldrea, fais pas style.
 
Pochtronne.

Zali_L._Falcam 26/06/2009 21:33

La Gare du Nord. Chatelet. Qu'ajouter ?

Félin Masqué 26/06/2009 15:27

Au Japon, ils feraient mieux de faire des wagons spécial mecs, quand on voit ce qui est arrivé au pauvre Grenadin... u.uC'est terrible de lire ce message, d'autant plus que j'arrive d'un blog où une autre fille se plaint de l'indélicatesse de certains mâles dans les transports en commun.Faut croire, je sais pas, qu'ils ont lancé les Jeux Olympiques du Tripotage. Genre, avec plusieurs catégories : le tripotage-éclair, l'épreuve d'endurance, la course de relais, le tripotage parallèle, le tripotage artistique... v.vDes fois, j'aimerais bien être une fille pour filer des pains dans la tronche des pervers du métro.