Semaine de la nunuche #1

Publié le par Aldrea

Coucou les amis !!

Alors voilà : notre ami Zali, sur son blog du Dentifrice (allez voir dans les liens bande de flemmards ! XD) a eu une super idée : celle de la semaine de la nunuche ! Ca consiste en quoi ? Ben à être une nunuche pendant une semaine, réfléchissez un peu !! :p Alors voilà, je sais que moi postant plusieurs messages par semaine ça s'est autant vu que des chatons avec des ailes (c'est dommage d'ailleurs, ça serai kromeugnon !), mais je vais essayer de faire un effort parce que je vous en aime et que surtout, vu que ça sera des messages pas très bien comme celui-ci, je mettrai pas 12 milliards d'années à les écrire XD

Alors voilà, vous allez tout savoir de mes tréfonds infiniment nuncheux, ça va vous changer de ces films de zombies pleins de sang (beuuuh :(( ).

Alors, pour faire tout comme Zali, je vous fais une listes des choses durant lesquelles j'ai pleuré. Mais comme je suis bien plus nunuche que Zali, de base puisque je suis une fille, on va classer ça en diverses catégories:

Moments où j'ai versé une larme, seule ou non

- devant le Château dans le Ciel de Myazaki lorsque les soldats débarquent sur l'île volante toute paisible et toute belles pour piller les richesses
- devant n'importe quelle série ou téléfilm où quelqu'un meurt et où les gens en sont tristes
- à la mort de Steve dans Resident Evil Code Veronica
- à la mort de Laverne dans Scrubs
- la toute première fois où j'ai vu Sam, le chien le plus moche du monde (faites une recherche Google image pour voir...)
- à la fin du 4eme et dernier concert des Wriggles
- quand je repense à mon passé en règle générale
- lorsqu'une de mes copines m'a avoué préféré l'un de ses deux parents à l'autre


Moments où j'ai explosé en sanglots, seule ou non

- devant le Cercle des Poètes Disparus, quand tous les élèves montent sur la table pour protester contre le renvoi du prof
- devant Le Tombeau des Lucioles à la fin quand... mais si vous l'avez vu, vous savez de quel passage je veux parler
- devant Sur la Route de Madison quand je sais plus quel personnage accroche dans sa voiture le chapelet que Eastwood lui a offert sous les yeux de celui-ci alors que cette personne ne sait pas qu'il la regarde (ou peut etre qui si et dans ce cas c'est encore plus émouvant)
- devant ma responsable à Soleil alors qu'elle m'engueulait
- complètement bourrée, devant des copines parce que je me trouvais moche (elles ont d'ailleurs dû me montrer leurs seins pour me rassurer. Qu'est ce qu'on était bourrées ce soir là...)
- pleins de fois, à la mort de mon cochon d'inde (si ça c'est pas nunuche...)
- à la fin de plusieurs orgasmes
- à toutes mes ruptures
- les fois où je suis à la mer et où je nage là où je n'ai pas pied, où je ne peux pas voir le fond et où je suis toute seule
- la fois où j'ai dû télécharger des images de rascasse pour faire un test Facebook (ces poissons sont des monstres !)


Et globalement dés que je suis frustrée, en colère, trop heureuse, fatiguée, indécise, déçue, nostalgique etc etc... si vous ne m'avez pas encore vue pleurer jusque là, c'est que je m'en sors pas si mal !
Et non, je ne ferai pas de poème. F'aut pas trop pousser non plus...






                          Oui, je sais, je l'avais déjà mise mais bon sang de bonsoir, qu'elle est kawaii !! XD 

Publié dans taniere

Commenter cet article

Félin Masqué 18/06/2009 22:16

Trop la honte, ouais. C'est pour ça que je porte un masque ^.^

Aldrea 18/06/2009 20:07

Félin : ouais, non, chialer devant la Classe Américaine, c'est quand même la honte. Merci de tes compliments au fait, mais je n'ai aucune idée de qui tu peux bien être. Mais merci hien !

Adrastée 13/06/2009 10:31

Honni soit qui mal y pense

Félin masqué 12/06/2009 21:15

Wé, moi aussi je passe mon temps à chialer comme une madeleine devant les films v.v si, si. Même la Classe Américaine. Même Ninja Kids (mais là, c'est parce que les costumes piquent les yeux).(Et c'est quoi ces histoires de dévalorisation éthyliques non mais! Tu es belle... de partout.)

Lulu 11/06/2009 22:40

HAHAHAHAHAHA !Dieu qu'on était bourrées... à la mignonette. Pathétique.