Un peu d'otakuisme

Publié le par Aldrea

Parce que je sens bien que vous n'en pouvez plus de vous faire acceuillir par des trucs vibrants dés que vous entrez dans ma tanière (je vous comprend, ça doit faire mal à la longue), voilà un nouvel article plein d'opening et d'animés, pour faire plaisir à Luigi_Crocodile.

Pour commencer,  ces derniers mois j'ai enchaîné deux séries d'animés de 26 épisodes, ce qui ne m'était pas arrivé depuis un petit bout de temps. Alors attention hein, c'est pas pour autant que ça en fait des animés exeptionnels. Disons juste que les graphismes, les personnages et l'histoire m'ont bien accroché, et... non, en fait je mens, ils ont juste tous les deux des musiques d'opening trop biens. Et qui dit opening bien, dit animé forcément regardable.


Lilium - Elfen Lied Opening


Joli hein ? Ben dites vous que l'animé n'a rien à voir, à part peut etre des filles à poils avec des oreilles de chat. Non sérieusement, ça débutait parfaitement avec une fille étrange qui semble dotée de pouvoirs psychiques délicieusement bourrins et qui s'échappe d'un centre où elle était mieux gardée que l'oeil de Sauron.
Mais le premier épisode est une garce qui, après nous avoir allumé avec de l'étrange, du gore et des manipulations génétiques se moque de notre oeil émoustillé et se barre avec un manga de harem ou des intrigues d'amis d'enfance dans tous les coins. Le pire, c'est qu'elle revient de temps en temps pour nous chauffer à nouveau (comment tous ces gens sont-ils morts dans son enfance ? Qu'est-il arrivé à cette foutute gamine pour qu'elle se soit barré de chez elle depuis des mois ?), mais c'est pour mieux se faire le mec d'à côté, avec ses intrigues amoureuses et son fan service. Mais du coup, on tente quand même de rester jusqu'au bout, rien que pour voir si on a quand même une chance de se la faire. Finalement, l'animé n'est pas si sadique et nous offre une fin sympatique qui aurait pu être dix fois pire vu les mauvaises suprises qu'on peut parfois trouver, telles des pépites de caca dans un cheescake. Au lieu de trouver un beau 95D on se retrouve avec beaucoup de cotton mais des tétons quand même, en fin de compte.
Cependant, l'ambiance de l'animé reste chouette et les (trop rares) scènes de combat relèvent un peu l'intéret de la fille-femme, de la nekogirl, de la tsundere et de la petite fille moé qui gravitent autour du héros sans aucune personnalité, comme tous les héors de harem (lol Keitaro).
Si vous avez des après-midi à perdre sans pour autant vouloir vous demander ce que sont devenues ces 25 minutes de votre vie à la fin, n'hésitez pas.




Shut Up and Explode - Xam'd Opening


Ha, en revanche, un peu plus de qualité dans cet animé. Déjà, pas de fan service. Bon, d'accord, des amis d'enfance et des mechas, mais pas de nekogirl et un love interest assez intéressant pour être suivit mais qui n'occupe qu'une partie minime du scénario. En fait, le scénario en lui-même à base de Guerre Nord / Sud, de guerriers monstres et de passé trouble n'est pas si intéressant : c'est la poésie et la douceur de cet animé qu'on retient le plus. Les (nombreux) personnages font des choses pas toujours censées, sont stupides ou intelligents, ont un intéret scénaristique ou non, mais sont tous super attachants. On suit leur évolution dans un univers en crise et les évènements ne se déroulent pas forcément de façon logique : avec Xam'd, on entre un peu dans un monde qui ressemble à celui de Miyazaki. Des monstres pas vraiment mauvais, des esprits de la montagne, des traditions face à une armée moderne, un voyage initiatique, de l'onirisme et des situations un peu absurdes: alors c'est vrai, rien de nouveau sous le soleil, mais merde quoi, ça reste très joli et plein de charme.
Pour se détendre et ne pas en attendre trop.


Je dois dire que ces animés ne m'auraient jamais distrait si le Blog de Néant Vert et ses concours d'opening stupidement addictifs n'avait pas existé. Merci donc à Amo, ce gentil geek qui s'assume tellement que ça en devient un peu effrayant.



Voilà, maintenant que vous êtes complètement désarçonnés d'avoir vu un monorail cat, je peut vous parler de ma vie sans remord puisque vous ne me lisez pas vaiment.

Puisque vous êtes des lecteurs attentifs et que vous passez votre vie sur la page d'acceuil de la Tanière à tapoter F5, vous aurez remarqué que j'ai rajouté quelques liens dans mes favoris :

- Déjà, en tant que fan inconditionnelle de Nerdz et de NoLife, je me dois de vous parler des blogs respectifs de Dany Mourier et de Mr. Poulpe (à qui j'ai fait un câlin à Japan Expo 2007, je ne me lasserai jamais de le répéter à tout le monde. Cet homme est tellement grand est long...). Benheu... c'est leur blog. Voilà, c'est fait.
Sur Retro & Magic, le blog de l'émission, vous trouverez de vieux jeux, et c'est très bien.

- Dix Petits Nerdz est un thriller geek créé par un ami de le Internet et que personne n'a le droit d'éditer avant moi et de se faire de tonnes de thunes dessus. Coyote du Désert écrit comme il se gratte les fesses, c'est à dire bien et vite. Il a un sens de la mise en scène étonnant pour un scientifique et je suis jalouse de ses clusterfuck de fin. Et il est célibataire. Et hétérosexuel.
Quel bel homme.

- EDIT : le site de CPU Kliier, un thriller geek écrit par un autre ami de l'internet (et oui, je suis une véritable g33k3773) plein de nostalgie de l'ancien temps, pour les vrais de vrais, les abonnés à AOL. Sans doute avec autant de bon goùt que la page d'accueil de son site (mais ça c'est pas sa faute, Zali L. Falcam est daltonien. Et roux, en plus.)


- Hordes est un jeu en PHP où vous aurez de fortes chance de me trouver sous le pseudo superbement original d'Aldrea si on tombe dans la même ville. Il est à base de zombies et ça devrait suffire  à vous y inscrire aprés avoir fini de lire cet article.


- Garfield Minus Garfield est un webcomic créé par un cerveau malade qui a effacé tous les Garfield de la BD du même nom pour ne garder que Jon. Certains tombent parfaitement et sont atrocement drôles, même si ça change le personnage de Jon Arbuckle, le maître looser, en héros complètement skyzo et un peu effrayant.


Hu Hu Hu


Bon, aprés je pourrais vous parler de mon 21eme anniversaire, de mon inscription comme staff de l'Epitamine, de mon prochain rendez-vous chez le gynéco ou des grèves de la Sorbonne qui me permettent d'être en week end un mardi, mais ça attendra plus tard parce que mine de rien, je n'ai pas grand chose à dire.
J'ai surtout beaucoup d'images rigolotes.



Commenter cet article

Jhu 19/03/2009 14:41

"Coyote du Désert écrit comme il se gratte les fesses, c'est à dire bien et vite. Il a un sens de la mise en scène étonnant pour un scientifique et je suis jalouse de ses clusterfuck de fin. Et il est célibataire. Et hétérosexuel."OBJECTION !

Coyote de la Pampa 18/03/2009 14:58

D'ailleurs, et puisqu'on en est aux règlements de compte, je ne crois pas avoir vu un seul lien pour 10PN sur le Comeback du Dentifrice. Moi sur le site de 10PN, j'ai conseillé aux gens de googler ton pseudo, ce qui équivaut à une bonne dizaine de liens. Sale ingrat, j'aurais ta peau albinos !...Ah, et, merci Cécile au fait.

Karnath 11/03/2009 22:00

Je suis fan des métpahores et effets de style déployés dans cet article, et notamment pour le commentaire d'Elfenlied (+)Par contre, je ne peux que désapprouver ta chute dans le monde glauque et poisseux des openings d'anime.

Zali L. Falcam 11/03/2009 19:21

Durrrrrr Hurrrrrrr http://www.cpukiller.net/ Hurrrrrrrrr

Aldrea 11/03/2009 23:51


Et tu peux me dire où j'aurais pu le trouver, hein  ? J'ai cherché sur Google et sur le dentifrice et il est même pas en lien sur ton propre blog ! Tssss...

De toute façon t'as pas besoin de pub, t'as déjà trop de fangirls à tes pieds ! Pense au pauvre Coyote qui lui, n'as que Geoffrey ! (rrrh...)


Tchako 11/03/2009 15:11

"Zali, je parlerai de CPU Killer quand il arrêtera d'avoir un nom de logiciel de ralentisseur de logiciel et quand il aura un site dédié."Ordonc il advint que la merde frappa la ventilateur.