Haha

Publié le par Aldrea

Et oui, je sais, arrêter d'écrire après vous avoir laissé sur un cliffhanger pareil, c'est tellement cruel que vous pleurez dans votre lit tous les soirs. Mais ne vous en faites pas, maintenant qu'il ne reste que mes cours de fac pour me submerger de travail, je serai toute à vous. Enfin, tout dépend si j'ai la flemme ou non.

Bref, vous l'attendiez tous, je l'ai annoncé et je vous l'offre aujourd'hui :
le visage de mon amant actuel qui me comble de bonheur.

Voilà, la vérité est dévoilée.
C'est pourquoi, parce que lumière est faite, parce que ce blog manquait décidemment de sexe depuis ces derniers mois, parce que ça va m'attirer des mots clefs rigolos, je déclare ouvert mon magnifique essai sur le jouet de plaisir (oui, c'est quand même plus classe que godemichet, merde...)

Je vais d'abord commencer par les  différences (fondamentales !) entre le vibromasseur et le god.
En premier lieu, une différence physique :



Voilà, ça c'est fait. Vous observez donc que le god possède une forme profilée et, s'il le faut, quelques nervures pour les amatrices(eurs!) du genre. Il est généralement capable de vibrations plus ou moins puissantes en fonction de la vitesse à laquelle on le règle. Il existe plusieurs sortes de gods, de toutes les tailles, de toutes les formes, de toutes les couleurs :




Le choix est donc large, et les prix variables d'une vingtaine d'euros à des sommets dépassant les centaines. Il est utilisé pour un usage interne et on recommande souvent d'utiliser des lubrifiants pour un meilleur confort. La plupart sont utilisables pour un usage aussi bien vaginale que anal, même si certains se spécialisent, notamment les plugs anaux, les perlés ou encore ceux à double pénétration. Ils sont facilement trouvables sur internet, sur des sites aux interfaces souvent agréables et non raccoleuses.

La différences fondamentales avec un vibromasseur, c'est que ce dernier n'a pas besoin d'être inséré pour procurer son plaisir à une célibataire. En effet, l'usage est externe et il ne s'utilise que sur le clitoris (prononcez [klitori:]), ou sur la partie externe des lèvres, d'où la présences de petits stimulis tels des vagues ou des picots, toujours appréciés dans des endroits aussi réactifs.



Ce genre de petit modèle, fort élégant, ne présente en réalité que peu d'intéret. Préférez un modèle à picot, et donner celui-ci à votre petit frère.


Vous pourrez trouver toute sorte de modèles rigolos en cherchant un peu, et avec un esprit très ouvert, un porte-feuilles très rempli et une absence totale d'estime de soi, on doit pouvoir passer des nuits rigolotes avec ce genre d'objets :






























Franchement, qui voudrait se faire trifouiller par un taupe quoi ?...






Publié dans taniere

Commenter cet article

Zali L. Falcam 27/02/2009 18:50

De toutes façon le lubrifiant c'est pour les chochottes.Je vais même le dire en anglais pour faire classe !Lubricant is for pussies !Oh wai-

Hérisson 25/02/2009 09:12

Ben, le problème de la salive, c'est que ça part vite alors il faut en remettre (ou alors, c'est parce qu'on n'est pas assez mexicain).Sinon, mention spéciale pour le sextoille banane, qui permet astucieusement de dissimuler l'objet du vice dans la salade de fruits lorsque les invités arrivent subrepticement en avance.Le blog tanière, bientôt concurrent direct de Maïa Mazaurette?

ulfablabla 19/02/2009 21:22

ha bin non, je m'inscris en faux, la salive des mexicains, elle doit surement être trop épicée pour servir de lubrifiant, vous n'croyez pas ?

Zali L. Falcam 19/02/2009 09:31

L'eau est pas un bon lubrifiant, de toutes façons.Sauf la salive des mexicains.J'avais lu ça dans "Mala Noce" un roman gay des années 70. "La salive est le lubrifiant des mexicains". J'espère que beaucoup de gens voudront dévoir ce commentaire.

Aldrea 19/02/2009 12:11


L'eau est carrément pas un bon lubrifiant : essayez de faire du sexe dans une piscine pour voir !
En revanche je suis d'accord pour la salive, c'est quand même ce qu'il y a de plus pratique : pas de cassage d'ambiance à ouvrir le tube, c'est chaud et gratuit. Et puis des mexicains... rrh.


Lucile 18/02/2009 19:51

Le modèle éxotique (noir et blanc au début) me laisse fort dubitative... Ainsi que le boing-boing à pénis sur lequel on peut s'asseoir. Pour ce qui est des lubrifiants, je préconise ceux à base de silicone plutot que ceux a base d'eau. Dure plus longtemps ^^La semaine prochaine un comparatif sur les aspirateurs portables.:D