Moi, ma vie

Publié le par Aldrea

Bon, comme promis, après des mois d'absence surement insurmontable pour toi, l'écho qui résonne dans les commentaires, je te livre ma vie.

J'ai finalement été prise pour un stage aux Humanoïdes Associés, maison d'édition BD qui a lancé entre autre Jodorowsky, Moebus, Chaland, Boucq, Margerin, Dupuy et Berberian, Jano ou, pour ceux à qui les noms de parlent pas, L'Incal, Les meta-Barons, Freddy Lombard, The Bouncer, Lucien, Mr Jean (et Henriette), Kebra & Keubla, etc...

Je suis donc assistante de l'attachée de presse (si ça c'est pas la classe...), la stagiaire qui répond aux demande de visuels des journalistes, aux demande de photos des journalistes, aux demande de dates des journalistes, aux demande d'envois presse des journalistes, etc... ma journée se déroule la plupart du temps devant un PC rameux (ou un Mac rameux, on a le choix aux Humanos ! ) à répondre à des mails, à chercher des couvertures d'albums sur le serveurs, ou à rédiger des communiqués de presse qu'on enverra ensuite aux journalistes, ou qu'on mettra sur le site. Rédiger des communiqué reste la partie à la fois la plus passionnante et la plus frustrante : parfois on doit rédiger pour des choses bien qu'on est ravie de faire, parfois non.
Pour le moment j'essaye de m'organiser un planning mais j'ai un peu de mal à gérer mon travail : il faut que je calcule à l'avance en fonction des dates de sorties annoncées des albums et du temps dont ont besoin les graphistes pour mettre en maquette mon communiqué pour écrire mon truc... sachant que parfois, on reçoit les albums le jour de leur sortie en librairie, on a pas le temps de rédiger quelque chose en si peu de temps, alors on doit demander les épreuves qu'on lit sur l'ordi, parce qu'un cinquantaine de feuilles tirée à la photocopieuse pour sauvegarder ma vue déjà plus que précaire, ça fait un peu mal à ma conscience écologique.
M'enfin bref, j'imagine que comme partout, on a parfois des moments de tension extrème où tout est à faire pour hier, et d'autres où c'est le calme plat, les journées pouvant se finir à 15h par absence de boulot.

Ma responsable attachée de presse est une femme adorable et très drole qui m'aide comme elle peut, mais travaillant en freelance elle ne peut que m'aider à rédiger deux ou trois communiqués puisqu'elle s'occupe plutot du côté relationnel du travail, et ça, je suis ravie que quelqu'un s'en occupe. Gérer les auteurs et leurs caprices, prendre un verre avec quatres journalistes à la suite pour faire un peu connaître la maison à la presse, organiser des dédicaces... tout ça, c'est trop pour moi. Limite lorsque le responsable manga m'annonce qu'il veut organiser une tournée de dédicaces partout en France pour ses auteurs alors qu'on sort d'un salon, je me dis "ho noon, ça va encore être creuvant..." alors que j'ai bien conscience que c'est ce genre d'initiative qui fait vivre la boite.

Comme toute bonne boite qui se respecte, l'ambiance y est très langue de pute ; mais une fois cet aspect ignoré, ça fait quand même du bien de discuter avec des gens qui savent de quoi on parle lorsqu'on cite certaines séries BD ou certains auteurs. C'est là qu'on se rend compte de l'aspect primordiale que revêt le caractère du collègue de bureau qu'on devra fréquenter 8h par jour.

Donc la prochaine fois que vous irez faire un tour sur le site des humanos, dites vous que les news et les résumés des fiches des albums, c'est grâce à bibi ! D'ailleurs si ya des merdes au niveau de la mise en pages des fiches albums, des titres mal placés, des retard dans la mise à jour ben... c'est aussi grâce à bibi.

Bon, et sinon mon ordinateur a fait un superbe plantage magistrale, du coup là j'écris d'un portable et ma toute, toute petite unité centrale HP me manque.

Voilà pour ma vie.
Maintenant, les choses intéressantes:
Je vois que certains d'entre vous se plaignent dans les commentaires que je ne parle pas assez de mes coucheries grandiloquentes.
Je pense que c'est une requête qui tombe au bon moment puisque j'en avais assez de me cacher. De nous dissimuler au monde. Notre relation est assez forte pour qu'on puisse le crier a la terre.
Alors voilà, pour vous et pour vous seuls messieurs dames, l'identité de mon amant actuel.

. . . .

Dans mon prochain post.



En attendant, visitez un peu le Japon pour patienter !






Publié dans taniere

Commenter cet article

Lucile 28/01/2009 15:46

Ecris sale feignasse !

Thom 08/12/2008 16:23

C'est moirt ici, didon.

Herrisson 08/11/2008 08:00

Merci pour la pub au fait :) on rentre demain... snif!

Aldrea 28/10/2008 23:24

Malheureusement,  jen'ai pas encore atteint assez de niveau de win pour e réfugier dans les grands bras maigres de Mr Poulpe... (et oui Ulfa, moi aussi je lis la presse...)Allez, avouez que vous etes tous fous d'impatience etque vous brûlez d'avoir els derniers potins, hein mes cochons ? Parce que je veux pas me taper tout un article sur ma sexualité pour rien moi...

ulfablabla 28/10/2008 11:30

et après tu pourras dire "j'ai fait des staaages... dans des entreprises bieeen" (désolé, référence un brin obscure à éric et ramzi)