Moustiques, dégénération et manliness

Publié le par Aldrea

Bon, je vous entend déjà whiner sur mon absence de message un mois après être rentré de vacances. Mais comme j'ai l'impression de passer mon temps à me justifier et à m'excuser pour ma flemme chronique, je me tais.

Donc : vacances dans le Sud chez Karnath, puis chez Coyote, des hommes tellement manly que leurs chats ont des prénoms de vraies personnes. J'ai donc pu récupérer de l'année dernière et de mon travail de forcené à garder un standard vide et à lire des BD chez Soleil. J'ai également pu récupérer mon retard en matière de films, de jeux RPG Makeurs biens et de bronzage (quand même...). Ces vacances ont donc débuté sous le signe du  nanard : grâce à l'ami Bozo, on a eu le droit à un film de zombie coréen, un flim sur le cyclimse et des tonnes et des tonnes de Flying Circus. Mais grâce à l'ami Corn, on a aussi eu le droit à des films bien avec des russes qui marchent dans une foret ou des pédophiles moustachus. Sans parler de l'ami Pouille qui nous a offert une allemande rousse qui court et une bande de pieds nicklés irrésistibles. Bon, Karnath a bien essayé lui aussi de faire son cinéaste, mais mon manque de sommeil a prit le dessus sur les deux films qu'il a essayé de nous montrer ( Southland Tales et Citizen Dog, trouvez les liens vous-même), sans parler de sa loose DVDiste... je me suis heureusement rattrapée avec Donnie Darko.

J'ai également pu constater que Montpellier était pleine de bons resto, de bons musées, de rues rigolotes, de superbes panoramas, de plages nocturnes infinies,  de climat fait pour l'Aldrea et de tonnes de gens bourrés une fois le soir venu. Malgré mon entourage geekesque, on a pu profiter de la plage en fin de journée, mais surtout de la présence des moustiques qui, une fois le soleil couché sortent de leur repère secret et fondent sur les pauvres victimes innocentes et peu vêtues. Ainsi, on a eu le droit à une superbe course-poursuite dans les dunes jusqu'à la voiture, à quatre contre une bonne dizaine de bestioles affamées grosses comme des mouches et qui se massaient tels des zombis sur les vitres une fois nos héros réfugiés dans la voiture. Il y avait réellement de quoi faire un scénario de film de zombies, sérieusement, je pense que je vais commencer à y réfléchir...

Une fois mes épiques vacances à Montpellier terminées, je monte un peu vers l'Aveyron voir un peu de famille. Mais si, l'Aveyron, vous savez, le coin entre Clermont-Ferrand et Toulouse où il n'y a rien ! Ben voilà. Mais pour une fois, j'étais réellement contente d'etre dans un coin paumé de la campagne : j'ai pu profiter de la piscine, de la bibliothèque à BD et surtout de la famille. Parce que, mine de rien, ça m'avait bien manqué.
Je vous explique le truc : Meudou est une ancienne ferme familiale aménagée pour la grande famille paternelle qui comprend pas moins d'une vingtaine de personnes, brues, cousins et grands parents inclus. L'Aldrea ne loge donc pas dans une chambre de bonne. Et donc, Meudou est le repère familiale dans lequel on se retrouve tous chaque été. Et quand je dis chaque été, c'est que ç'a été chaque été depuis ma naissance. Sauf l'année dernière donc. Et ça, c'était le plus dur à supporter pour notre pauvre pette stagiaire.
J'ai donc revu tout le monde et j'ai pu constater que, Ô surprise, mes cousins étaient devenus des êtres intelligibles, voir même une agréable compagnie ! Allant de 7 à 15ans, ce sont de gentils musicos, futurs intellectuels si tout va bien avec déjà énormément de jugeotte et surtout... de geekitude. Un délice. Je me suis donc fondée ma petite armée d'otakus, nerdz, weeaboos et fanboys que j'entraînais déjà depuis si longtemps en leur offrant mangas, BDs et jeux vidéos import US.
A table, les repas commençaient par un niais et bruyant "Itadakimasssss !!!" qui aurait fait exploser la tête du Geektateur. Les ados n'ayant pas encore mués s'avérèrent être plus doués que moi dans l'imitation de la neko girl. Que de fierté. Les discussions tournaient autour d'animés, de mangas, de films, de comics, de jeux vidéos et de jeux en lignes. J'avoue même parfois que certains geijin dépassèrent la sensei (ça t'énerves hein, Tchako ?) en l'explosant à Elite Beat Agent ou en avouant passer des heures sur Smash Bros. Brrr.
Je vous passerai les détails de mes réflexions sur leur jeunesse et la mienne, et sur mon émotion en me rendant compte que ce que nous, découvreurs de le Internet, explorateurs de l'animation japonaise, avions mit des années à trouver, eux se contentaient de l'assimiler en quelques mois. C'est avec une petite larme à l'oeil que je regardais mes bébés cloitrés à l'intérieur devant une partie de Bomberman DS en réseau alors que le soleil brillait dehors et que je me disais : "quelle belle génération nous avons créés !"






Après cet émouvant interlude familiale, notre ambassadrice du geekisme, notre porte-parole de la nerditude redescendit vers le sud, mais direction Sofia Antipolis, notre village de vacances pour ingénieur pauvre. A quatre dans une chambre d'étudiant pendant une semaine, l'ambiance était d'une convivialité délicieuse. Coyote et ses crises de somnambulisme mettait de l'action pendant que Tchako passait son temps à être reulou et à adorer ça. Karnath, quand à lui, se contentait de lire un ouvrage philosophique mathématique tout en faisant un quizz musicale sur les 80's. Nous avons eu le droit à la visite de notre Tessa Martin à nous, la jolie Tashigi, pleine de plaintes, de talent au crayon et d'espoir pour le geekisme de haut niveau dans la gent féminine.
Nos journées se sont donc écoulées paisiblement, à base de parties de Mario Kart et de Smash Bros, de cuisine, de road trip, de soleil, de plage et de Dexter. Tellement de Dexter.


Hahaaaa, des photos avec des vrais gens ! Bordel, ça reste un blog ici, quand même.





Il joue !


Il écrit !



Tout à la fois, le salaud !

Quand à moi, je suis à là droite de Coyote sur la photo plus haut, et de toute façon comme y'avait que moi qui avais l'appareil y'a pas de photo potable de ma personne, et comme c'est mon blog, vous l'avez dans l'anu. Sans S.
Et puis quand on a des amis aussi talentueux, on s'écrase et on les montre aux autres. C'est tout.

Voilà pour mes photos de vacances. Entourée d'hommes virils et de filles superbes. C'est pas une vie ça...

Publié dans taniere

Commenter cet article

Hérisson 07/10/2008 14:13

Yop! Bon, comme j'arrive pas à aller sur TBDM pour dire en sanglotant à tout le monde à quel point il me manque, je squatte ton blog. Na.Vous avez l'air de passer de chouettes moments à Paname, c'est cool ça :)Je pense à vous depuis le Japon, d'où je ramènerai sans faute un DVD de Magical Girl aux hormones ou une vieille VHS de "Spiderman", un Super Sentai façon power rangers, tourné dans les années 70 par un gâteux en pyjama rouge et bleu. De quoi arrêter un taureau enragé à cent mètres et le convertir dans la seconde au tricot.Voilà, bon courage et à bientôt! Et si tu veux que je te ramène un truc kawaii d'Akihabara, tu sais où me mailer ;)

Dexter 24/09/2008 20:42

"...à base de [...] Dexter. Tellement de Dexter."Flatté, mais ça ne me rappelle rien...